16 avril 2009

Road book Croatie 2007


Road book Croatie 2007

(carte Hvar Lastovo)


Le raid se déroule en cinq étapes de navigation entrecoupées de quatre bivouacs  sur différents circuits : le tour de l’île de Korcula, l’île de Lastovo, le canal de Peljesac .
Il traverse plusieurs zones, aux caractéristiques géographique et météorologique variées.




Météo et effets de sites :


Généralités :
 
Les flux dominants sont Est et Ouest.
La renverse a lieu tous les trois ou quatre jours.

En régime thermique (juin /juillets/août) :
Il y a quasiment partout 2 heures de panne de vent, chaque jour, à des heures différentes selon les endroits.

Flux de Nord et Sud sont à redouter. En force et spontanéité.
Et malgré l’angle presque perpendiculaire au relief, les effets de confluences sont bien présents.  Attention sous le vent des îles de Korcula et Hvar : le vent se renforce a l’approche jusqu'à parfois moins d’un mile de la cote.

La houle de nord n'ayant pas un fetch suffisant pour se développer avant d'atteindre les iles, les plages sont rare voire inexistantes sur leurs façades nord. En revanche l'érosion plus importantes sur les cotes sud à générer quelques plages de galets.


Thermique sur Peljesac :

La roche pellée chauffe vite, mais le relief est élevé, superieur à 500 mêtres de chaques cotée du canal :
Conséquence, le thermique du matin perpendiculaire au canal ne descend pas au fond, mais reste en altitude. Il peut très bien y avoir un flux d’Est dans le canal sous le thermique.
L’après-midi: le thermique rentre en rotation dépressionnaire autour du massif et c’est la qu’il atteint le niveau de l’eau, dans le canal en Ouest.
Parfois,  subitement, le flux d’Est du matin se change en thermique ouest 3 beaufort, à 14 heures

Ce thermique est prépondérant sur celui de Korcula
Ainsi la pointe Est de Korcula est totalement déventé par le relief de l’île, l’après midi.


Thermique sur korcula : (loin des effets de Peljesac)

Le manteau végétal retarde considérablement réchauffements, refroidissements, et bascule de vent. Elle a lieu sur la cote nord vers midi, puis se propage sur l’ouest en milieu d’après midi et atteint rarement la cote sud.
Ce thermique est rotatif.  Le matin il tourne autour de l’île dans le sens des aiguilles d’une montre, et s’inverse dans l’apres midi à différentes heures selon les endroits.
Conclusion : le thermique d’été porte à faire le tour de l’île dans le sens des aiguilles d’une montre. Attention à passer la cote nord exempte de bivouac de bonne heure avant la bascule.
   
Par ailleurs il y a plus de vent sur les pointes, moins sur les longueurs de l’île et au fond de la baie de Véla Luka.


Confluence entre Hvar et Korcula par vent de sud :

   
10 miles de traversée,  vent sud-est au niveau de la mer.
Le vent de sud s’engouffre en Est dans le canal puis suit le contour de l’îles de Korcula.
Ainsi le sud qui saute le relief de l’île de Korcula s’y additionne.
Le renforcement commence a se sentir a la mi traversée et augmente considérablement à l’approche de la cote jusqu'à moins de 300 mètres, ou on peu enfin s’abriter.
C’est vraiment le piège car le vent passe facilement de 4 à 6 beaufort

Pour les distinguer à la sortie ouest du canal : le vraie vent d’Est est régulier.
Le vent de Sud qui s’engouffre dans les couloires entre Peljesac, Hvar et Korcula vient aussi de l’Est au niveau de l’eau, mais il est très irrégulier et tourne au Sud Est au large.


Les circuits et leurs spots :


Canal de Peljesac, Hvar :

IMG_1226

  Avantages :
-toujours un peu plus de vent qu’ailleurs sauf par vent de nord.
-proximité des spots, et camping.
-plans d’eau plat sauf aux entrées au vent.
-traversé pour pique niquer à Hvar dont le charme romantique est très apprécié par les couples.

  Contraintes :
-trafic dans le canal en pleine saison : ferries, plaisancier, et jusqu’ 100 planches quand il y a du vent.
- les bivouacs sont si proche les uns des autres qu’on a l’impression de faire un raid étoile
 
    Site : goulet à l’entré ouest entre Racisce Duba et Kneza. Cette zone récupère toute la houle du secteur Nord à Ouest et ça croise. Vent renforcé.

CroatieCata_2007_0820_215442
Camping antoniboy à Viganj (peljesac) :
La plage à 500 mètres accueille sans problème 6 catamarans. Du camping, la vue sur le canal est magnifique.environ 100 kunas pour 2 personne avec tente.


Loviste (peljesac): bivouac sans habitants.
126
La plage exposée ouest, accueille 6 catamarans, le mouillage est possible.
Bivouac très apprécié dans l’oliveraie située derrière la plage entre les murs de pierre.
Mauvaise nuit par vent fort de toute directions, pas de relief.

CroatieCata_2007_0814_095451

Accès au port en 10 minutes de navigation, ravitaillement, plage de camping, restaurant bar :personne prend la carte bleu.

CroatieCata_2007_0820_213836


Samograd (korcula) : bivouac inhabité, marche des inca, abri, mouillage, séjour prolongé.
CroatieCata_2007_0820_214500
La plage de100 mètres de long orientée nord, permet de mettre 5 catamarans à plat pour dormir dessus. Elle est propre
Mouillage possible dans la grande baie, abritée par de hauts reliefs sauf au nord (20 nœuds dehors, rien dedans).
La grande oliveraie située derrière la plage permet d’installer les tentes et de trouver de l’ombre.

Marche sublime par la route en construction, direction le port de Racisce ou il y a des restaurant  et un super marché. Personne ne prend la carte.
CroatieCata_2007_0815_114222

CroatieCata_2007_0820_214440

Duba (peljesac) : bivouac étroit exposé ouest inhabité

141


La plage à 45° est impraticable par houle d’ouest supérieur à 1 mètre.
Bivouac : possibilité de mettre 3 catamarans à plat plus 2 tentes dans la maison abandonnée. Mauvaise nuit par vent d’ouest.
Aucun accès par la terre
DSC06420
Conseil client :trop sauvage et enfermé pour la première nuit


Kneza (korcula)  :  pique nique fréquenté, abrié de la houle. Route.

La plage est en pente douce : pied à 50 mètre du bord. Les galets sont moins anguleux à droite en arrivant. Beaucoup de baigneurs autour des bateaux mouillés dans la baie.
Couloir de vent Est Ouest et Courant sortant par la passe nord par vent d’Est.

Pique nique sur la colline à l’ombre des oliviers. Quelques figuiers généreux à partir de début août.


Medvidina (Hvar) : bivouac, plongée
.
Repère en venant de Samograd au pré par vent d’ouest ; une route en lacet à gauche de 3 plages. exposées Sud et Sud ouest, peu large, idéale par annonce de vent de Nord. Propre.

Bivouac : demander à l’habitant présent 2 mois par ans. Normalement il est d’accord.
4 tentes maxi dans la pinède au dessus
L’eau y est très clair et les fond pellés.


Véprinova et Kosija (Hvar): pique nique
Magnifique  plages exposées sud et très protégées.
Quelques habitations, un quai sur Veprinova.


Tour de Korcula :

IMG_1220

   Avantages :
-diversité des paysages
-option de traverser pour Lastovo ou Hvar en cas de changement de vent
- choix de spots sur l’ouest de l’ile permet de moduler. Baie de Véla luka

   Contraintes :
-2 étapes très longues sans atterrissage:de Pupnatska Luka vers l’ouest de l’île et de l’ouest vers samograd. Prévoir des sandwich sur chaque bateaux et prendre le vent quand il souffle.
-distance impossible à parcourir face au vent.
-les plages sont très fréquentées entre 10heures et 18heures en pleine saison.

    Site en régime thermique:
-pas de vent sur la pointe est, l’après midi.
-vent d’Est sur toute la cote sud jusqu'à à 16heures.
-le vent sur la cote Nord est Ouest le matin puis tombe ou tourne avant14 heures.


Pavla luka et orlandusa :pique nique

Cite magnifique et typique de la cote sud, habité.
Plongée intéressante.

Bivouac : on a essayé à Pavja Luka, on nous a prié de partir. Peut être à négocier en Croate, pas de restaurant ni de camping.


Pupnatska Luka : bivouac très abrité, habité. Marche

Bivouac : possibilité de poser 6 cata à plat ou des tentes sur la plage
Ce spot est le seul bivouac qui nous accepte encore, entre l’Est et l’Ouest de l’île (20 miles) et c’est une étape indispensable pour aller à Lastovo.

1er_bivouac


Istruga : pique nique, café, toilettes :
La plage de sable fin et légèrement envasée est inhabituelle en Croatie, elle accueille 6 catamarans.
Pique nique à l’ombre possible, poubelles et route à proximité.
C’est la pause idéale entre Pupnatska Luka et l’ouest de l’île.
Conseil clients : pique nique apprécie car ombragé, mais bivouac déconseillé.


U. Gradac : bivouac habrité, sombre.
2 habitations louées à des touristes slaves, plutôt contents de nous voire.
La plage est exposée sud, situé au cœur de la forêt dans une baie profonde.
Lieu typique et dépaysant. Dernier bivouac avant le bout de l’île.
coucher_de_soleil


Trstena :bivouac, marche,fréquentation


Situé à la pointe sud ouest de Korcula, le site est merveilleux sur l’eau comme à terre.
La plage est protége de la houle d’ouest par un îlot. Elle est fréquentée la journée par des familles (attention aux atterrissages)
Bivouac à l’orée de la forêt, sur les cata ou à terre. Le feu est strictement interdit, cuisiner sur le bateau.
Ca vaut le coup d’œil de repasser le cap en marchant vers le sud à travers le domaine forestier.


Baie de véla luka , Crevno : pique nique
La plage accueille maximum 3 catamarans. Il y a une calle pour zodiac et un petit banc pour pique niquer à l’ombre.

092007_Raid_catmaran_Croatie__25___600_x_450_

Proizd (ile au nord ouest de véla luka) : bivouac, marche, plongé.

092007_Raid_catmaran_Croatie__102___450_x_600_

3 plages : à l’est, au nord et à l’ouest, peuplées de touriste diurne amenés par féries de Véla Luka. Bivouac idéal sur la plage ouest peu fréquentée: 4 catamarans à plat.
Restaurant au nord, ouvert seulement le midi, à 20 minutes de marche. Facultatif, on passe totalement inaperçu.

092007_Raid_catmaran_Croatie__114___600_x_450_


L’île de Lastovo :

  Avantages :
- joyau perdu au milieu du néant, planète dry land.
- les possibilités de marches sont nombreuses sur cette île au maquis peu dense qui
   ressemble à l’ouest irlandais.

  Contraintes :
-3 heures de traversées, pour 10 à 20 miles, à l’allé comme au retour.
- seulement 2 spots connus. Il faut en découvrir d’autre, ou réhabiliter Pavja Luka et Orlandusa (korcula) pour avoir 4 bivouacs.
- grand moment de solitude pour les dames (très aride). 

   Site : les vents thermiques ne portent pas à cette distance des cotes.


Portoroz :bivouac,réstaurant,abrit,marche.

Abri : l’immense baie peu accueillir au moins 30 voiliers au mouillage, et le relief qui l’entoure est un bon obstacle pour le vent.
Le bivouac dans l’oliveraie derrière la plage (au Nord de la baie) doit être discret : attendre le départ des touristes vers 18h pour s’installer. Et il est impératif de manger au restaurant pour s’intégrer.

En cas de control, la présence du bivouac près des bateaux se justifie le camping étant indiqué à 16 km sur les panneaux.
Le restaurant de la capitainerie (rive ouest de la baie) est délicieux, confortable.
Les prix sont corrects, les spécialités locales, et il y a même une douche gratuite.

Marche : longer la rive vers le sud puis l’ouest a travers une alternance de bois et de terre pellées. Pour découvrir d’en haut les baies voisines déjà traversées en cata. A l’aplomb d’un désert bleu infini.


Jurav :bivouac, ombre, ravitaillement, marche, restaurant.
(Au nord ouest de la baie de Ubli)

Navigation : un vent capricieux dans un décor vertical et insolite ; surtout entre les îlots.
Arrivée : slalom entre une dizaine d’habitable au mouillage en juillet et août.
Pas de plage mais un fond de baie abritée où on peut monter les catamarans sur un sol plat
du coté droit a 40 mètres de la calle.

Bivouac: sur trampolines ou en tentes, de nombreux coins ombragés.
Restauration petit déjeuner copieux  à l’anglaise à Passadure (10 minutes à pied).
Idéal avant de traverser vers korcula. 55 kn par personnes avant 10heures.
Ravitaillement à Ubli accessible en  10 minutes de bateau a moteur : eau, nourriture, carburant.

092007_Raid_catmaran_Croatie__66___600_x_450_


Conclusion :


Un bel avenir se dessine pour ce raid, avec plusieurs options de circuit pour s’adapter à la météo, toute foie capricieuse en Croatie.
Il reste néanmoins à découvrir de nouveau spots pour élargir les possibilité de chaque circuits. L’île de Mljet n’a pas été explorée cette saison.
Des spots éloignés ou très fréquentés entre 10h et 18h implique une assistance correct en terme de sécurité de ponctualité et de soutiens au moniteur pour : l’intendance, la négociation des bivouacs et pourquoi pas les arrivées de plage.


« Pour que l’herbe reste verte, il ne faut pas toujours brouter au même endroit »
(G.Pihéry 1979,20…)


Posté par izidor à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Road book Croatie 2007

Nouveau commentaire